L’API (de l’anglais « application programming interface ») fait référence à un ensemble de données, de protocoles, de routines et d’outils permettant d’accéder à un logiciel d’application basé sur le web. L’API fournit tous les outils nécessaires pour développer des programmes sans la moindre difficulté. Toute interface de programmation d’application peut soit être dépendante d’un langage ou être indépendante. Une API qui dépend d’un langage n’est disponible que dans un langage de programmation particulier et, à l’inverse, les API indépendantes ne sont reliées à aucun langage en particulier, ni à un système, ni même à un processus quelconque.

Les API tournent discrètement et en arrière-plan. Elles ne sont pas du tout visibles par les utilisateurs de logiciels ni par tous ceux qui surfent sur le web. Leur rôle principal est de proposer une chaine d’applications dans le but de travailler avec chacune de ces applications et être sûr que les utilisateurs aient accès à l’ensemble des fonctionnalités et informations disponibles.

Par exemple : lorsqu’un utilisateur lambda procède à un achat en ligne et qu’il entre les données de sa carte de crédit, le site web qui propose le produit a recours à l’API pour envoyer ces mêmes données vers une autre application qui se chargera de vérifier si ces informations sont correctes ou erronées. Si le code est valide, l’application le fait savoir au site web qui, à son tour, valide l’achat. Il existe plusieurs applications du même genre qui fonctionnent avec les API.

Les interfaces de programmation d’applications s’assurent que les développeurs de logiciels n’aient pas à commencer à créer des applications en partant de rien. Il ne sert à rien de concevoir une application servant à toutes les situations. En ce sens, les API sont similaires aux SaaS (Software as a Service).

Une entreprise de logiciels lance son API aux programmeurs sous la forme de SDK (software development kit) et cet outil comprend des outils de programmation, une interface de programmation d’application ainsi que des documents permettant de faciliter le travail du programmeur.

Il faut savoir qu’une entreprise se doit de suivre des règles de publication avant de proposer une API aux développeurs, les voici :

-       Les informations clés portant sur une interface de programmation d’application ne peuvent être données à une personne ne travaillant pas dans l’entreprise.

-       Les utilisateurs doivent avoir un accès libre et gratuit aux API. Microsoft l’a fait avec DirectX. Par ailleurs, les développeurs ont un accès gratuit à l’intégralité des API. Pour ce faire, ces derniers doivent simplement télécharger SDK pour avoir accès à ces composantes. Ce n’est pas tout car Microsoft a fait en sorte que les développeurs aient un accès gratuit à l’API Windows afin de créer des applications compatibles avec l’environnement d’application. Apple a également lancé ses API Carbon et Cocoa destinées aux développeurs pour créer des applications utiles pour l’iPhone.

-       Une entreprise se doit de protéger ses informations du public en général. Par exemple, l’API officielle de la PlayStation 2 a été lancée par Sony mais uniquement pour les développeurs de chez PlayStation. Ainsi, Sony a exercé un contrôle total sur la qualité de ses jeux ainsi que sur les revenus de licence.