captcha

Un CAPTCHA est un acronyme signifiant Completely Automated Public Turing to tell Computers and Humans Apart et qui se base à la fois sur le terme anglais « capture ».

Les CAPTCHA sont généralement utilisés pour empêcher que les robots et autres programmes automatiques de s’inscrire à des offres ou à des adresses mails, de violer la vie privée des personnes, d’essayer de craquer des mots de passe ou d’envoyer du spam à outrance à des destinataires qui ne le souhaitaient sûrement pas. Le principe du CAPTCHA est donc de proposer un ensemble de lettres ou de mots à une personne qui a tenté une opération afin de savoir s’il s’agit d’un robot ou d’un véritable individu.

Ce « défi » propre au CAPTCHA n’est rien d’autre qu’un test visuel (parfois un puzzle) extrêmement simple pour un humain mais incompréhensible pour les programmes automatiques. Les images qui sont soumises au sujet sont distordues, imbriquées les unes aux autres et les dégradés participent également à la difficulté du test. Les ordinateurs sont encore incapables de déchiffrer de telles modifications de caractères, c’est ce qui fait toute l’efficacité des CAPTCHA.

Gimpy en est un bon exemple. Ce site choisi des mots au hasard dans un dictionnaire et crée sept puzzles différents. L’utilisateur doit deviner au minimum trois des mots proposés afin de pouvoir poursuivre son opération. Pix, quant à lui, se base sur des images pour mettre au point ses défis. Quatre à six images portant sur le même thème sont proposées et l’utilisateur doit répondre à la question suivante : « quel est le thème des images ».

Malheureusement, la technologie CAPTCHA pose encore quelques problèmes puisque les non-voyants ne sont pas capables de répondre aux questions posées sans avoir une aide ultérieure. Et c’est sans compter sur les spammeurs qui espèrent profiter de la communauté en ligne et qui ne cessent de développer des programmes toujours plus sophistiqués pour un jour parvenir à déchiffrer les CAPTCHA. La mise à jour régulière des CAPTCHA n’enlève rien au fait que les problèmes persistent notamment parce que les images se veulent de plus en plus déformées et compliquées à déchiffrer pour les robots. Il arrive même parfois que des humains peinent à comprendre les CAPTCHA, ce qui a tendance à faire fuir les clients et/ou consommateurs.

Cela n’empêche pas le fait que les CAPTCHA restent un recours efficace dans plusieurs situations. Cela permet à un nombre incalculable de robots de s’inscrire à des adresses mail, jour après jour, et le spam se voit donc considérablement réduit. Le CAPTCHA est donc un outil indispensable, mais cela nécessite également énormément de travail pour éviter que les spammeurs ne prennent de plus en plus de marge et finissent par trouver le moyen de contrer ce système.