Une pratique black hat représente une technique que les moteurs de recherche et autres référenceurs considèrent comme étant illégale ou franchement répréhensible.

Il existe de sortes de search engine optimization à savoir : le black hat et le white hat. La pratique du white est légale : les règles et techniques sont utilisées pour augmenter le ranking alors que le black hat réside dans le fait de tricher et de passer par des moeyns détournés pour arriver aux mêmes résultats qu’en pratiquant le white hat.

A l’origine, bon nombre des techniques que l’on qualifie de black hat aujourd’hui étaient des techniques que beaucoup de personnes utilisaient et qui étaient par ailleurs totalement légitimes. Mais avec le temps, certains ont contourné ces méthodes et ont causé des problèmes aux autres utilisateurs. Dès lors, les moteurs de recherche ont commencé à désapprouvés ces procédés et la communauté des SEO les a également rejetés.

Même s’il est vrai que les techniques de black hat des SEO fonctionnent plutôt bien, les gains restent éphémères. Les moteurs de recherche se veulent de plus en plus sophistiqués et sont désormais capables de déterminer lorsqu’il y a une tentative de tromperie ou lorsqu’un utilisateur a recours a des techniques douteuses pour obtenir des résultats. Les sanctions des moteurs de recherche peuvent aller du sous-classement à la suppression totale du site.

Les techniques similaires au keyword stuffing sont celles qui sont les plus répandues. Cette technique consiste à partir d’un mot clé donné pour le répéter un maximum de fois dans un texte.

black hat seo

Prenons un exemple : un site qui a vendu des cartes graphiques a choisi de faire de « cartes graphiques » leur mot clé étant donné que c’est ce que les utilisateurs entraient dans la barre de recherche. Le référenceur tachera alors de mentionner ces termes autant que possibles de façon à ce que les moteurs de recherche voient à combien de fois ils apparaissent et feront en sorte d’augmenter son classement. Malheureusement, des utilisateurs ont poussé à terme cette pratique en créant des sites très désagréables à lire voire totalement illisibles.

Le recours à des textes invisibles est également une des autres techniques utilisées et vite désapprouvées par les référenceurs. Une liste de mots clés de la même couleur que le site est dispersée et si cela ne n’affecte en rien le visiteur, cela fausse les résultats de recherche des moteurs, c’est la raison pour laquelle on considère cela comme de la tricherie. Par ailleurs, il existe encore d’autres techniques utilisées par les SEO et dont les visiteurs ne seront jamais conscients.