Cela fait un moment que la question de la rémunération pour la rédaction d’un article fait débat car cette pratique est bien loin de ce que préconise l’idée du blogging à l’origine. Toutefois, il existe deux types d’articles qui impliquent un financement (on les confond d’ailleurs souvent) : il s’agit de l’article sponsorisé et du publi-rédactionnel.

Qu’est-ce qu’un article sponsorisé ?

Ecrit par un blogueur, l’article sponsorisé est un article commandé par un annonceur pour un produit en particulier. L’annonceur en question peut soit être directement en contact avec le blogueur, ou alors il peut prendre contact avec une agence annonceur/blogueur pour se faire conseiller. Le blogueur en charge de la rédaction de l’article doit veiller à conserver la même ligne éditoriale que l’ensemble du blog ; il s’agit donc également d’un travail d’adaptation. L’annonceur et le blogueur établissent des règles au préalable et le texte rédigé pourra se voir relire par l’annonceur qui décidera si oui ou non il correspond à ce qu’il cherchait initialement. Cependant, malgré un droit de regard de la part de l’annonceur, le blogueur a une marge de liberté assez intéressante.

Qu’est-ce qu’un publi-rédactionnel ?

Contrairement à l’article sponsorisé, le publi-rédactionnel est une page qui à été rédigée en amont par l’annonceur et pour lequel il ne manque plus que l’étape de la publication. C’est donc à ce moment que l’annonceur fait appel à un éditeur (en général c’est un blogueur) dont la seule et unique mission sera de diffuser l’article ainsi remis. C’est le même principe que lorsqu’un annonceur paye un emplacement publicitaire dans la presse écrite et que le magazine, journal ou autre tente de « d’assortir » le publi-rédactionnel proposé au format général du support.

Il y a donc une différence certaine entre article sponsorisé et publi-rédactionnel : dans le premier cas, le blogueur a un véritable rôle à jouer puisqu’il est à l’origine de l’article, alors que dans le deuxième cas, il ne sert « que » de diffuseur d’un message auquel il n’a pas participé.

Pour ce qui est de la rémunération à proprement parler, la différence se fait également sentir. En effet, l’article sponsorisé fait appel à une implication totale du blogueur qui sera ensuite soumis aux commentaires, qui trouvera une place dans le flux RSS et qui fera même parfois l’objet de backlink. Tout cela explique le fait que la rémunération se doit d’être plus importante que pour un éditeur qui aurait été contacté pour un publi-rédactionnel. Mais si on part du principe (légitime) que l’annonceur loue un espace pour placer son publi-rédactionnel, il est alors envisageable d’augmenter quelque peu ses tarifs.